en tête forum avec mention psychologue
 

Faire une recherche :  

14/11/10Comment aider vos enfants Aspergers à faire leurs devoirs scolaires !


Aider les enfants aspergers pour leurs devoirs.

( traduit d'un texte américain et adapté à notre culture afin de vous en faire profiter)

Les enfants Asperger peuvent avoir du mal à rester concentrés sur leurs tâches assez longtemps pour les finir.

Les enfants Asperger sont intelligents et créatifs, mais ils peuvent avoir des pathologies associées comme le TDHA ou NVLD (non verbale d'apprentissage) qui affectent leur capacité de traitement de l'information.

En conséquence, les mamans et les papas devront aider pour faire les devoirs à la maison afin de s'assurer qu'ils sont terminés à temps.

Voici quelques conseils pour les parents qui veulent aider leurs enfants à faire leurs devoirs :

1. L'année scolaire avançant, les devoirs deviendront plus complexes avec des projets qui ne peuvent pas être fini en une nuit.

Aidez-le à décomposer ces projets en étapes et les écrire sur un calendrier pour visualiser les objectifs.

Afficher le calendrier où il peut le lire et cocher chaque étape, lorsqu'elle est terminée.

2. Créer un espace libre de toutes distractions comme la télévision, les jouets et les frères et sœurs, une fenêtre, un bruit, une odeur...

3. Choisir un horaire régulier pour faire les devoirs, avec une heure de début et de fin.

4. Aidez-le à organiser son travail scolaire en utilisant les dossiers colorés et pourquoi pas un ordinateur portable.

Encouragez-le à choisir une couleur qu'il associe à un sujet spécifique, comme le vert pour la science ou le rouge pour la lecture, le bleu pour les Maths.

5. Si les devoirs comportent plus d'un thème, envisager de prendre une courte pause entre chaque sujet.

Utilisez une minuterie avec une sonnerie qui retentit pour indiquer que la pause est terminée.

6. Ne vous éloignez pas du lieu où il travaille afin d'être disponible pour répondre aux questions ou pour  lui rappeler de rester à la tâche.

7. Assurez-vous que tous les éléments nécessaires pour faire ses devoirs  soient disponibles en un seul endroit.

Lorsque tout le matériel scolaire est centralisé et organisé, il n'aura plus besoin de se lever pour chercher des choses.

8. Fournir un tableau pour planifier les devoirs de chaque jour.
Communiquer avec son professeur pour s'assurer que les devoirs sont notés correctement.

9. Apprenez-lui à faire son cartable la veille au soir afin que tout soit prêt avant le stress du matin pour se préparer à aller à l'école et vérifier qu'il n'a pas laissé de devoirs  à la maison.


Prévention lié aux devoirs :


Il existe quelques stratégies de base que les mamans et les papas peuvent employer pour aider à prévenir les crises et perte de concentrations du soir tant redoutés.

La première étape consiste à observer l'enfant et voir ce qui l'empêche d'achever son travail.
C'est primordial pour les séances de devoirs à planifier.
Au cours de ces observations, notez les réponses à ce qui suit au sujet de votre fils ou fille:

1. Fatigue-t-il rapidement?
2. Est-il facilement distrait par le bruit ou l'activité?
3. Qu'est-ce qui est frustrant ou qui le bouleverse?
4. Quel est son meilleur temps de la journée?

• Divisez les grands travaux en sous-missions ( petits objectifs à atteindre) on appelle cela le séquençage d'une tâche !

-Certains devoirs peut être stressants pour les enfants Asperger.

Les mamans et les papas ont parfois besoin de travailler en étroite collaboration avec leur enfant pour les aider à commencer.

Fournir un ou deux exemples peut être tout ce qui est nécessaire dans certains cas.

Pour des travaux plus complexes, les parents peuvent vouloir démontrer comment  décomposer le travail en plusieurs étapes.
Cette attention supplémentaire de la part des parents peut être nécessaire pour chaque devoir inconnu.

• Éliminer l'imprécision, les consignes doivent être claires, même pour les mamans et les papas.

Si cela arrive souvent, il serait préférable pour les parents de communiquer avec l'enseignant sur les besoins de leurs enfants.

Recevoir des instructions plus détaillées pour les objectifs à venir sur du long terme afin de faire   en sorte que les devoirs se fassent correctement et sans crises.

La clé est d'obtenir l'information à l'avance afin que l'élève Asperger puisse être préparé,et ne pas être  surpris par quelque chose d'inconnu.

• Établir les temps réservés au devoir sur quelques jours, afin d'établir un temps le + compatible possible avec ses capacités, de préférence quand il est bien nourri et à son meilleur moment.

Le temps qu'il consacre à ses devoirs le soir varie selon le niveau scolaire.

Lorsque la durée des devoirs commence à augmenter, il peut rester plus concentré avec de courtes pauses.

Les intégrer dans le calendrier et assurez-vous qu'il a suffisamment de temps pour accomplir ses tâches sans se précipiter.

Il est utile d'avoir un emplacement réservé aux devoirs, loin de la télévision, la radio, ou d'autres distractions.

Le travail peut également être compromis par l'encombrement, alors assurez-vous que l'espace de travail est organisé et que tout le matériel nécessaire pour les devoirs est disponible et facile à trouver.

• Intégrer leurs centres d'intérêt, une qualité unique des enfants d'Asperger, c'est qu'ils peuvent développer  d'intense intérêts dans un ou deux sujets.

Comme par exemple comprendre les conditions météo, statistiques sportives, ou des ordinateurs.

En utilisant un peu d'ingéniosité, les mamans et les papas peuvent convaincre l'enfant de faire un travail apparemment sans rapport, en intégrant ses intérêts.

Les enfants fascinés par les ordinateurs peuvent être encouragés à accomplir des tâches d'écriture en utilisant un dictionnaire en ligne, par exemple.

Les enfants qui ont tous les soirs des lectures  pourraient être autorisés à choisir des livres qui sont liés à la météo, les dinosaures, ou d'autres domaines scientifiques d'intérêt.

Si le jeune semble ne pas aimer les mathématiques, de créer des problèmes de mot pour pratiquer l'addition, soustraction, multiplication et l'utilisation de sujets tels que le football ou les voitures.

Les devoirs peuvent être beaucoup plus facile pour les enfants Asperger quand ils sont  structurés et permettent d'utiliser les routines quotidiennes.

Les mamans et papas peuvent aussi travailler avec les enseignants afin de préciser de nouvelles taches + complexes.

Les enfants Asperger possèdent des compétences uniques qui peuvent les pousser à être très productif, les membres de la société en bénéficierait.

Mais, comme tout le monde, ils font face à leurs propres défis en cours de route.
Les devoirs peuvent être un de ces défis.

Ne pas hésiter aussi à utiliser le système de récompense, par ex : "une fois tes devoirs terminés tu pourras jouer une heure à ta console de jeux "etc..

Avec une planification soigneuse, les mamans et les papas peuvent faire de cette corvée nécessaire et importante quelque chose de moins inquiétant et aider à ouvrir la voie à leurs enfants vers le succès.

 
Laisser un commentaire sur cet article (2 commentaires déjà postés)


 

 
13/9/10Autisme et Orthophonie article exclusif orthophoniste Membre d'Honneur d'Autisme PACA


Anne Violet et Samuel 11 ans Asperger


Autisme et Orthophonie :
Article écrit en exclusivité pour nous par Madame Anne VIOLET Orthophoniste Membre d'Honneur
Autisme PACA, issue de notre lettre d'information de l'été 2010.

Cette article ne peut être utilisée en dehors de la Newsletter APACA sans notre autorisation ou celle de son
auteur, merci.

L'autisme, voilà un terme précis pour un trouble encore mal défini.
Chaque individu aime y mettre sa propre interprétation, bien souvent assez négative, se référant à
des clichés connus.

Mais qu'est-ce qu'un enfant atteint d'autisme et comment l’aider?

Là encore, il existe autant de troubles différents que d'enfants autistes.

De nombreux parents se demandent encore à quoi sert l'orthophonie dans la prise en charge(souvent précoce) de ces enfants.

En effet, pourquoi aller voir un(e) orthophoniste s'il n'y a pas de langage?
Pour répondre à cette question, il faut connaître le développement langagier de l'enfant dit "typique".
Ce langage se développe grâce aux interactions sociales mises en jeu dès la naissance et que l'enfant initie, ainsi qu’à l’envie insatiable de découverte et à l'intérêt que lui suscite son environnement.

Grâce à tout cela, la communication devient le langage.
En effet, un enfant sourd ou aveugle, autrement dit privé de l'un de ses sens, se verra contraint dans
l’exploitation de son environnement, mais l'échange sera là, ou du moins il sera voulu.
C'est là toute la différence avec un enfant autiste, qui a la capacité de voir, entendre et parler,mais n'en montre pas l’intérêt.
Il ne va pas initier l'échange, n'est pas dans l'interaction et de ce fait vit à côté de son environnement social
plutôt que d'y participer.
Ceci doit être enseigné de l'extérieur aux enfants autistes, exactement comme l'écriture et la lecture
aux autres enfants.

Tout comme ensuite ils devront « apprendre » le langage (ou un autre moyen de communication) et
comment s’en servir, ainsi que les moyens et les fonctions de la communication.

Notre rôle en tant qu'orthophoniste est non pas de rééduquer leur langage mais leur communication et
pallier aux déficits des interactions sociales.
Pour y parvenir, notre démarche doit en premier lieu répertorier les fonctions et les
moyens de communication qu'utilise l'enfant dans ses différents milieux de vie.

Ensuite, il faut chercher à l’amener à diversifier ses moyens de communication en se basant sur ses
intérêts (souvent restreints).

La prise en charge s’oriente sur deux plans :

la compréhension et la pragmatique.

Le développement des habiletés communicationnelles, l’interactivité, le tour de rôle (verbal ou non
verbal), l’écoute des consignes, la patience sont également travaillées.

Grâce à des activités qui le motivent, on essaie de pallier à leur grande résistance au changement.
Il est primordial d'utiliser des méthodes concrètes et visuelles.
Beaucoup d'enfants autistes sont des penseurs visuels.
Il est important de mimer le nom, l'action que l'on veut lui faire apprendre, surtout dans le repérage spatial
avec des notions comme « en haut, en bas »... travailler des choses nouvelles luiouvrant l’esprit et
l’amenant à faire des découvertes.

On peut également utiliser d'autres méthodes afin d'aider l'enfant à formuler des demandes, comme par
exemple Le PECS (système de communication par échange d’images).
En dehors du fait qu’il s’agit d’un moyen alternatif de communication, le PECS permet de travailler
spécifiquement, au travers de ses trois premières étapes, la fonction de demande (d’un objet ou d’une
action) ainsi que l’utilisation d’un moyen conventionnel de communication voire symbolique pour
certains enfants, lorsque la discrimination est possible.

Pour finir, cette prise en charge doit être individuelle et personnalisée, car il n’y a pas un autisme
mais plusieurs.
Chaque enfant l'exprime à sa manière, avec sa propre personnalité et les moyens dont il dispose.
L’orthophoniste est un maillon important de la chaîne, s’inscrivant dans un travail degroupe centré sur
l’enfant, pour l’aider au mieux dans son développement.

Anne Violet
Orthophoniste Membre d'Honneur Autisme PACA.
Nous remercions
Madame Anne Violet
pour son article en
exclusivité pour autisme PACA et pour son engagement auprès de nos enfants.
Nous la remercions aussi pour sa gentillesse et sa remise en question permanente et pour les
formations spécialisées qu'elle suit pour répondre au mieux aux besoins de nos enfants.
Notamment nous saluons sa volonté de venir en aide aux
enfants autistes non verbaux notammentpar l'utilisation du
PECS.
Nous sommes très heureux que des professionels passionnés nous
rejoignent !
Car Autisme PACA
est une association de
passionnés !
 

 


 

 
13/9/10témoignage d'un papa Asperger ayant un fils Asperger !




AUTISME PACA Un autre regard sur le Monde
!

Témoignage d'un papa asperger ayant un fils asperger !

-ce document est la propriété de l'association autisme PACA, il ne peut être repri en intégralité ou même en extrait sans l'autorisation du président de l'association, vous pouvez diffuser cet article en utilisant le lien suivant :
http://autismepaca.wifeo.com/service-blog.html

Objet : Vous faire mieux connaître le ressenti de vos enfants

« Le monde n'est pas adapté à moi, ce n'est pas moi qui suis différent, c'est les
autres que je ne comprends pas.

J'analyse toutes les situations, c'est comme si mon cerveau devait digérer chaque
information ( intellectualiser son ressenti et enregistrer la réponse sociale adaptée), parfois
pendant une semaine, je peux recouper des données du passé et faire le rapprochement avec
des données actuelles, des détails parfois insignifiant ( on appelle cela la mémoire à long
terme évènementielle), ce qui semble difficile aux autres.

Enfant j'étais terrible jusqu'à 6 ans, après, j'ai tout intériorisé, on disait de moi il
est sérieux et aime être seul, ce qui était faux ( mais la relation est difficile)j'avais un besoin
immense d'amour, le sport et la musique était mon équilibre.

Parfois on abuse de ma naïveté et de mon désir, et de mon besoin, de croire en
l'amitié, et on se sert de moi.( Il est facile ensuite de dire que c'est la faute de l'asperger !)
Souvent mon cerveau s'emballe et le soir je ne peux pas dormir, car il fonctionne
sans s'arrêter, il en est de même pour mon fils, qui au mot prêt exprime la même chose, à mon
grand étonnement, on dirait un miroir !

J'ai une vision du monde manichéenne, tout est blanc ou noir, le gris je déteste !
Je conçois le monde comme une quête chevaleresque où l'on doit servir une
cause juste, et je suis toujours déçu des autres, car toujours ils finissent par regarder leur
intérêt personnel et projette sur moi leur arrivisme, ne pouvant comprendre mon
désintéressement total ; je refuse d'ailleurs souvent des fonctions de prestige ou démissionne
de celles que j'ai accepté, quand je me rencontre que mes objectifs puristes ne sont pas
partagés !

J'ai des capacités supérieures aux autres dans certains domaines, mais je suis nul dans
d'autres.
Mon fonctionnement est plus lent que les autres quand je dois décoder avant d'assimiler
mes actions, mes paroles, mes pensées !

Mon corps est rigide, et mes muscles se raidissent souvent parfois jusqu'à la blessure
surtout la nuit.

Le changement est une source de perturbation, je dois me préparer pour chaque événement
pour vaincre.
Je suis hypersensible et hyper-anxieux, mais les autres ne le voit pas, se montrer faible est
une non maîtrise du monde et une mise en danger, surtout que ce monde se montre souvent
impitoyable.

Je montre un visage adapté aux situations, ce n'est pas naturel, je dois être un comédien en
permanence...( je pense que c'est ça la thérapie comportementale)et c'est épuisant, tout demande
plus d'effort, car il y a la même difficulté que vous, mais se rajoute la difficulté cognitive.
Parfois mon enfant neurotypique peur de mon visage dur ou inexpressif, et quand je vois
dans ces yeux de l'inquiétude,je souris pour le rassurer.

On dirait qu'il essaye de lire mon âme ( au fond des yeux )et qu'il cherche qui je suis
vraiment.
Je compense en faisant un travail sur moi-même pour lui dire que je l'aime.
J'ai besoin d'être performant sinon je me sens un moins que rien.

Je n'interprète pas toujours correctement mes relations avec les autres, mais j'ai une
perception des choses non verbales très poussée et un sens du devoir inné.
Je ressens le négatif des gens et les choses que l'on pense parfois même si la personne est
très loin.

J'identifie les choses qui échappent aux regards des autres, par un regard analytique de ce
que je vois.
Je peux me forcer à regarder dans les yeux mais c'est difficile, je préfère généralement
regarder de côté ( je sais maintenant que l'on appelle cela la vision périphérique ), pourquoi ?

C'est simple, c'est d'une intensité trop forte, et puis on a peur qu'on lise en nous, mais aussi
il est difficile de se concentrer sur la conversation et le regard en même temps, ce qui me vaut en
général « mais tu m'écoutes ? « , et là surprise de l'interlocuteur car je peux lui répéter mot à
mot ce qu'il a dit.

Parfois je suis trop absorbé dans une tâche et là oui je ne vous ai même pas vu, ni même
compris, je ne peux faire deux choses en même temps.

L'adolescence est une période critique, car on se sent nul, et on ne comprend pas les
« signaux « et les comportements féminins.

La séduction c'est subtil mais un asperger qui a fait un long cheminement sur lui-même
apprend, et un homme indifférent et fidèle cela séduit.
La moquerie nous « abîme », les comportements « gris « des autres si on leur a donné
notre confiance nous détruit.
Ma femme me comprend et à toujours sut que j'étais différent, c'est la seule qui ne m'a
jamais trahit, pas de gris !!! ( message d'espoir aux autres aspergers !)
Il est à noter que lorsqu'un asperger a un enfant asperger c'est dur car cela rajoute un stress
et une anxiété supplémentaire, et une peur de l'avenir pour son enfant ( d'où imprévisibilité si
néfaste pour nous ).

Aujourd'hui le travail c'est difficile, car je suis toujours plus performant que les autres, mais
les problèmes relationnels sont inévitables sur la durée, les vérités ne sont pas bonne à dire, et
faire le comédien pour être conforme et même avec prestige aux attentes du milieu professionnel
est épuisant.

J'ai fait moi-même mon diagnostic « asperger « mais me demandant si je me faisais des
idées et projetait le handicap de mon fils sur moi, j'ai demandé l'avis d'un expert du sujet
pédopsychiatre, qui a confirmé sans détour, surpris de ma lucidité j'étais le 2° père qu'il
rencontrait ayant fait ce cheminement, et il trouvait tellement que le fait que je sois asperger était
une évidence alors que personne n'en avait jamais eu l'idée, que je fus surpris !

J'ai remarqué aussi que les aspergers Hypo ( et non Hyper comme moi) son totalement
différent de moi, les femmes aspergers n'en parlons même pas, elles sont très différentes de nous
et encore plus compliquées dans leurs fonctionnements que les femmes neurotypiques.
Je ne pense pas que le Monde deviendra aussi beau de sentiment que je le conçois dans ma
tête, d'ailleurs je me crée souvent un monde parallèle.

Que les aspergers qui n'arrivent pas à comprendre où exprimer leur ressenti se rassurent, j'ai
dû me livrer à une introspection de plusieurs années et mettre mes capacités intellectuelles
totalement aux services de cette action pour comprendre !
Comprendre c'est le maître mot et ce sera le mot de la fin «

L'auteur ne souhaite pas signer l'article, la France étant encore peu tolérante avec la différence, le document est donc signé Autisme PACA.



 
Laisser un commentaire sur cet article (4 commentaires déjà postés)


 

 
Pages :12>>
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement